Prix net vendeur : Notre guide complet

Que vous soyez un propriétaire cherchant à vendre votre bien ou un acheteur à la recherche de la maison de vos rêves ou d’un investissement locatif, vous avez sûrement entendu parler du prix net vendeur. Avec ce guide, nous avons souhaité vous donner toutes les clés pour comprendre cette notion et en tirer le meilleur parti. Définition et concepts en lien avec le montant net vendeur, nous répondrons à toutes vos questions.

 

 

C’est quoi le prix net vendeur ?

Le prix net vendeur constitue le montant que vous obtenez lorsque vous finalisez la transaction immobilière, à la signature de l’acte authentique de vente. De fait, il exclut tous les divers frais additionnels liés à la transaction. Ainsi, on ne comptabilise pas les frais d’agence, les honoraires du notaire, etc. En d’autres termes, c’est le montant que le vendeur reçoit réellement après avoir déduit les divers frais liés à la vente.

 

Comment connaître le prix net vendeur ?

Pour le propriétaire, le montant net vendeur correspond au montant de l’estimation du bien immobilier. Celle-ci a pu être réalisée par un agent immobilier ou un expert mandaté par ses soins. Elle correspond à sa valeur de marché à un moment donné.

En ce qui concerne l’acheteur, il a plusieurs cas de figure. Lors d’une vente entre particuliers, le prix net vendeur correspond au prix de vente affiché sur l’annonce immobilière. En revanche, si le propriétaire a signé un mandat avec une agence, alors le futur acquéreur peut se renseigner sur les tarifs qu’elle pratique pour le connaître.

 

Est-ce que les frais d’agence sont inclus dans le prix de vente ?

La loi Alur oblige à inclure les frais d’agence TTC dans le prix de vente affiché d’un bien immobilier.

Les frais d’agence représentent une commission pour les services fournis par l’agent immobilier et ils viennent donc s’ajouter au montant net vendeur.

Ainsi, lorsqu’une personne rédige une offre d’achat, le prix indiqué comprend les honoraires de l’agence, s’il décide de les prendre à sa charge. De plus, c’est aussi le cas au moment de la signature de l’avant-contrat (la promesse de vente ou le compromis de vente) ainsi que de l’acte authentique de vente. Le prix d’achat inclura alors la commission de l’agence immobilière.

 

Comment calculer le prix FAI ?

Le prix FAI (frais d’agence inclus) se compose de :

Prix FAI = Prix net vendeur + Frais d’agence.

Selon la situation, les agences immobilières facturent leurs services au forfait ou selon un pourcentage du prix estimé pour le bien immobilier.

Par exemple, pour une maison estimée à 250 000 euros avec 5% d’honoraires, les frais d’agence s’élèveront à 12 500 euros.

Le prix affiché sur l’annonce immobilière de cette maison sera donc de 262 500 euros (FAI).

Autre exemple , pour un appartement estimé à 75 000 euros avec des honoraires forfaitaires de 5 000 euros.

Le prix affiché sur l’annonce immobilière de cet appartement sera donc de 80 000 euros (FAI).

 

Pourquoi les frais d’agence sont à la charge du vendeur ?

Par une convention établie dans le secteur immobilier, la pratique courante est de faire supporter les frais d’agence par le vendeur. Toutefois, cette affirmation mérite d’être nuancée. En effet, étant donné que c’est l’acquéreur qui paie, on peut considérer que les honoraires sont à sa charge.

Par exemple, si un terrain est estimé à 120 000 €, le propriétaire considérera plutôt cette somme comme son prix net vendeur et les frais d’agence viendront s’ajouter. Ainsi, si on suppose un taux de commission de 5%, lors de la mise en vente, le prix affiché sera 126 000 €.

 

Qui paie les frais de notaire en cas de vente ?

Dans le cadre d’une vente immobilière, les frais de notaire sont à la charge de l’acheteur. Ces frais couvrent les coûts liés à la rédaction de l’acte de vente, aux formalités administratives et aux différentes taxes (taxe foncière, taxe sur la publicité foncière, etc.).

À noter que si l’acheteur souhaite prendre à sa charge les frais d’agence, alors les honoraires du notaire seront moins élevés. En effet, si on reprend l’exemple précédent du terrain mis en vente, les honoraires du notaires seront alors calculés sur la base de 120 000 euros et non 126 000 euros. Cela représente une économie non négligeable lorsque les transactions atteignent des montants très élevés. Par conséquent, c’est un élément à prendre en compte, surtout lorsque vous réaliser un investissement locatif, pour calculer la rentabilité.

Au final, le prix total d’acquisition s’élèvera à :

Prix total d’acquisition = Prix net vendeur + Frais d’agence + Honoraires du notaire.

 

Est-ce que les frais d’agence rentrent dans le calcul des frais de notaire ?

Comme nous l’avons vu précédemment, cela dépend de la situation.

Si les frais de l’agence sont à la charge du vendeur, alors la réponse est oui : les frais de notaire sont bien calculés sur la base du prix FAI.

Dans le cas contraire, si l’acquéreur choisit de prendre les frais d’agence à sa charge, alors la réponse est non. Ainsi, les honoraires du notaire sont alors calculés sur la base du prix de vente affiché hors frais d’agence.

 

Propriétaires : Comment augmenter au maximum le prix net vendeur ?

Il existe plusieurs manières d’augmenter la valeur de votre bien sur le marché :

  • Faire du home-staging : Vous pouvez prévoir un budget pour réaliser quelques travaux de rénovation avant la mise en vente de votre logement (peintures, sol, décoration, etc.).
  • Rédiger une annonce immobilière efficace : Mettez en valeur les points forts de votre propriété, avec une description complète, des photos et vidéos attrayantes, des documents à jours (diagnostics techniques, DPE, etc.).
  • Faire appel à un professionnel : Un expert réalisera une estimation immobilière au plus juste.
  • Préparez les visites : Soignez votre intérieur le temps des visites, de manière à provoquer un coup de cœur de la part des futurs acheteurs.

 

Acheteurs : Quelles sont vos marges de négociation ?

Voici quelques conseils aux acheteurs pour déterminer le bon prix d’acquisition :

  • Étudiez le marché immobilier : Avant une visite, renseignez-vous sur le bien (localisation, prix au mètre carré des biens similaires, proximité des transports, des commerces, etc.).
  • Identifiez les points faibles : Est-ce qu’il y a besoin de travaux, de mises au norme, que les aménagements ou les équipements datent ? Si c’est un appartement en copropriété, quels sont les futurs travaux votés ? Quel est le montant des charges ?
  • Trouvez des points de comparaison : N’hésitez pas à visiter plusieurs biens pour vous en servir comme éléments de comparaison.
  • Jouez sur vos capacités de financement : Si vous avez déjà des pistes pour le financement de votre projet immobilier, nous vous conseillons d’en faire part au propriétaire. Peut-être sera-t-il plus enclin à négocier avec vous.

 

Récapitulatif des points clés : Quand on vend une maison que veut dire net vendeur ?

  • Le prix net vendeur représente la valeur du bien immobilier, en excluant les frais de transaction tels que les commissions de l’agence et les frais de notaire.
  • Il ne faut pas le confondre avec le prix FAI qui comprend les frais d’agence.
  • Les frais de notaire sont à la charge de l’acheteur et ne sont pas inclus dans le calcul du prix net vendeur. Ils couvrent les services du notaire et les droits d’enregistrement.
  • Pour les propriétaires, vous pouvez maximiser le montant net vendeur en faisant du home-staging, en peaufinant votre annonce, en préparant les visites et en estimant votre bien au plus juste du marché.
  • Pour les acheteurs, vous disposerez de marges de négociation en connaissant bien le marché immobilier, en travaillant sur votre plan de financement et en prenant des points de comparaison.

 

Conclusion

Ce guide sur le montant net vendeur a été conçu pour vous fournir tous les éléments pour mener à bien votre projet immobilier. À présent, vous êtes mieux équipé pour réaliser votre vente, votre achat ou votre investissement locatif en toute confiance. Que vous soyez vendeur ou acheteur, la distinction entre le prix net vendeur et le prix de vente constitue un atout essentiel pour signer l’acte authentique en toute sérénité.

Laisser un commentaire